homme femme accolade calin sourire

Être choisi comme parrain ou marraine d’un enfant n’est pas un acte anodin. Cette preuve d’amour marque définitivement un lien particulier entre la personne sélectionnée et l’enfant du couple. Lors de la cérémonie du baptême, les parrains et marraines sont amenés à préparer un discours, scellant ainsi les liens de celui-ci.

Pourquoi faut-il éviter les textes préremplis d’un discours ?

Le discours d’un parrain ou d’une marraine doit être, avant tout, authentique. Cette authenticité est d’autant plus présente quand le discours est créé de toutes pièces. Autrement dit, il est conseillé de ne pas se servir des modèles disponibles sur le web pour préparer son discours. Bien que le discours doit être simple et concis, il est déplorable d’utiliser un texte à trous pour ce moment si particulier.

Cette impersonnalité se fera sûrement ressentir le jour J, au moment où il faudra prendre la parole devant plusieurs dizaines de personnes. Justement, pour les gens qui connaissent la personne qui récite son discours, il est très facile de remarquer qu’il n’est pas naturel. Pour éviter de passer un moment gênant, il est important de ne pas recopier, mot pour mot, le texte d’un modèle.

Les bases d’un discours pour parrain et pour marraine

Bien qu’il ne faut pas se baser sur un modèle, il est tout de même nécessaire de structurer son discours de baptême. Ce discours permet, à la marraine comme au parrain, de faire une déclaration pleine de sens et d’amour à destination des parents et de l’enfant. Le discours parfait n’existe pas.

Ici, l’intérêt principal est de personnaliser son discours de baptême pour qu’il soit authentique. Des mots choisis sur-mesure et une touche personnelle permettront ainsi de véhiculer des émotions fortes. Ainsi, pour les personnes en manque d’idées originales, voici quelques exemples de choses à raconter lors du discours.

  • Faire un rappel de la rencontre avec les parents de l’enfant et développer sur les moments clé de cette amitié ;
  • Remercier les parents pour avoir été choisi comme parrain ou comme marraine, et décrire ses émotions lors de l’annonce réalisée par les parents ;
  • S‘adresser directement à son filleul ou à sa filleule en expliquant pourquoi il aura un super parrain ou une super marraine ;
  • Expliquer les symboliques du baptême et ce que cela représente pour la personne choisie ;
  • Évoquer les bons moments passés avec son parrain et sa marraine ;
  • Affirmer que l’engagement du baptême sera maintenu à jamais.

La responsabilité d’être parrain ou marraine

Être choisi comme parrain ou marraine d’un enfant est un acte d’amour, tout comme un acte de responsabilité. Cette responsabilité s’applique pour un baptême religieux et pour le parrainage civil. La place du parrain et de la marraine, dans l’histoire, à une symbolique spirituelle. De nos jours, le rôle de la marraine et du parrain sont plus de l’ordre moral.

Quel est leur rôle dans la vie de l’enfant ?

Depuis toujours, pour les baptêmes religieux, le parrain et la marraine sont considérés comme des accompagnants religieux de l’enfant. Autrefois, c’est à ces deux derniers que l’enfant devait être confié s’il arrivait malheur à ses parents. Généralement, dans les familles religieuses de l’époque, les parrains et les marraines étaient des membres de la famille. Aujourd’hui, les parrains et les marraines sont bien souvent des amis très proches, eux aussi considérés comme étant membres à part entière de la famille.

Pour un baptême civil, il faut que la marraine et le parrain soient âgés de plus de 13 ans. Pour un baptême religieux, il faut être âgé de plus de 16 ans et être de confession catholique ou protestante. Devenir parrain ou marraine d’un enfant, lorsque l’on ne fait pas partie de la famille, est un symbole d’accueil au sein même de cette famille. Bien souvent, l’enfant porte le prénom de la marraine ou du parrain en troisième ou quatrième prénom.

Un rôle de parent par substitution

Bien que le rôle de parent par défaut ne soit plus légalement officiel, de nombreux couples perpétuent la tradition avec les parrains et les marraines. Autrefois, le parrain et la marraine pouvaient obtenir la garde de leur filleul ou filleule si les deux parents n’étaient plus en mesure de s’occuper de leur enfant. Mais aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Il faut une déclaration légale devant le notaire, car le statut civil ou religieux n’est pas suffisant.

Choisir le parrain ou la marraine de son enfant

Avant d’annoncer la nouvelle aux personnes concernées, il faut déjà se renseigner, un minimum, si ces personnes sont prêtes à endosser ce rôle. Bien souvent, ce choix de parrain et de marraine vient naturellement. Il ne faut pas se forcer ni subir la pression de son entourage. Si le couple pense à une personne en particulier, c’est bien souvent la décision la plus juste.

Le parrain et la marraine seront toujours considérés comme un exemple aux yeux de l’enfant. Pour être certain de choisir la bonne personne, il faut regarder autour de soi, dans son entourage. Bien que certains préfèrent nommer des membres de la famille, d’autres priorisent les amis proches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici