Le corps humain

La plateforme Twitch est parmi les plus populaires chez les jeunes et les adolescents. Progressivement, les journalistes, la télévision et la presse s’en emparent pour approcher ce public qui se désintéresse des canaux d’informations classiques. C’est le cas du magazine Science et Avenir qui a ouvert sa chaîne Twitch et l’alimente de contenu fascinant. Récemment, une interview fascinante des inventeurs d’une méthode d’imagerie révolutionnaire a fait parler d’elle.

Visualiser l’intérieur du corps humain avec des ultrasons

Mathias Fink et Mickael Tanter sont deux chercheurs en physique et finalistes du prix de l’inventeur de l’Office européen des brevets. Ils ont inventé une nouvelle méthode d’imagerie révolutionnaire qui se base sur les ultrasons. Leur invention a déjà plus de vingt ans et elle a largement convaincu la médecine depuis. Néanmoins, c’est aujourd’hui seulement qu’ils sont en lice pour ce prix européen de l’innovation. Concours dans lequel il représente la France.

Leur invention révolutionnaire permet d’évaluer l’élasticité des tissus et des organes du corps en leur envoyant des ultrasons. Lorsque ces ultrasons reviennent vers la machine qui les a émis, ils ont été modifiés et influencés par ce qu’ils ont traversé. Ils permettent donc de déterminer précisément la place et la forme des organes et des tissus qui composent le corps humain. C’est donc un outil d’auscultation pratique, sans danger et non invasif.

Surtout, ces ultrasons permettent de repérer des tissus ou des organes dont l’élasticité serait anormale. Ce faisant, ils permettent de localiser très précisément d’éventuelles tumeurs. Ce qui est révolutionnaire dans cette affaire, c’est qu’elle permet d’identifier une tumeur, sa présence, sa nature et taille sans faire de biopsie, c’est-à-dire un prélèvement invasif et douloureux pour le patient. Un gain de confort considérable pour les malades.

Une présentation en direct sur Twitch

En plus d’avoir révolutionné le monde de l’imagerie médicale, Mathias Fink et Mickael Tanter ont à cœur de transmettre et de partager leurs travaux et leur passion. Ainsi, ils ont répondu positivement à l’invitation de la chaîne Twitch du magazine Sciences et Avenir. Ils ont alors pu discuter pendant plus de 1 h 30, aussi bien de leurs travaux que d’autres sujets variés à propos desquels les internautes voulaient les interroger.

Au-delà de l’effort pédagogique que cela représente, c’est aussi la preuve qu’une étape importante a été franchie par la plateforme de streaming Twitch. Désormais, elle a été adoubée par ses utilisateurs les plus jeunes, mais aussi par des organes de presse plus classiques qui se laissent prendre au jeu et apprécient ce nouveau rapport avec les spectateurs.

Dans le cas de ces deux chercheurs, il faut bien comprendre le caractère exceptionnel d’un tel moment. Que des chercheurs de renommée mondiale répondent aux questions d’internautes qui n’ont pas été sélectionnés est un dispositif qui n’aurait jamais existé il y a dix ans. Quand on sait que la moyenne d’âge sur Twitch est très basse, c’est une tendance tout à fait encourageante. D’autant plus que les jeunes s’emparent volontiers de ces nouveaux outils d’apprentissage.

Les internautes peuvent aussi voter pour Mathias Fink et Mickael Tanter

Dans le cadre de ce concours européen, les deux physiciens ont encore toutes leurs chances pour devenir les inventeurs européens de l’année 2021. Il sera possible de découvrir les résultats lors d’une cérémonie virtuelle le 17 juin 2021. S’ils n’obtiennent pas ce prix, ils pourront toujours espérer repartir avec un des nombreux autres possibles.

Parmi ces prix, il y a également celui du public. Il sera décerné officiellement le même jour et sera remis aux inventeurs qui ont reçu le plus de votes de la part des internautes de toute l’Europe. Tous ceux qui ont suivi le live Twitch et apprécié le travail et la pédagogie de ces deux chercheurs peuvent donc les soutenir en quelques clics seulement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici